Dans un pays, les dirigeants établissent diverses stratégies et politiques pour assurer la croissance économique. Pour la mesurer, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte qui contribuent au développement économique de ce pays. Parmi ces paramètres, il existe le PIB, les facteurs de production (facteur travail, facteur capital) et la productivité de tous les acteurs économiques. Dans les paragraphes qui suivent, nous allons développer davantage ces différentes notions.

Qu’est-ce qu’on entend par la croissance économique ?

Déterminée dans une période donnée, ce type de croissance est définie par l’augmentation de la production de biens et services. En effet, on peut estimer le taux de croissance annuel grâce à un calcul par mois, par trimestre ou par an. Dans le domaine de l’économie, le PIB ou Produit Intérieur Brut est le compteur principal utilisé pour mesurer cette croissance. Concernant la source de cette croissance, nous avons déjà mentionné un peu plus haut qu’elle prend racine dans les facteurs de production comme le facteur travail et le facteur capital sans oublier la productivité. L’essor de la production de biens et services provient de la quantité de production, c’est ce qu’on entend par croissance extensive. La croissance intensive, quant à elle, est marquée par l’amélioration de la qualité de productivité par le biais des divers facteurs productifs.

Le PIB

Servant à mesurer le développement économique d’un pays à un moment donné, cet indicateur permet de déterminer le taux de croissance annuel de la production de biens et services. En effet, le calcul du PIB rassemble la somme des valeurs ajoutées plus le TVA et les droits de douane. Ensuite, les différentes subventions seront réduites à cette somme et c’est ce qui donne le PIB. Cependant, ce calcul présente une limite dans la mesure où il ne prend pas en compte certains paramètres comme le côté social alors que celui-ci contribue beaucoup au développement économique d’un pays. De ce fait, la mise en place d’un autre indicateur concernant le développement humain s’avère nécessaire d’où l’IDH.

Les divers facteurs de production

Le facteur travail

Généralement, ce facteur est estimé selon le nombre des heures de production, mais surtout de nombre des travailleurs qui effectuent une telle ou telle tâche. Ainsi, l’augmentation de cette activité de production engendre naturellement un accroissement de la productivité. Si l’État s’investit correctement dans ce facteur travail, il y aura une nette visibilité de la croissance économique. De plus, l’effectif des employés ajouté à leur temps de travail constitue un facteur principal du développent de la production donc au développement économique du pays.

Le facteur capital

Concernant le facteur capital, il est plutôt lié au côté matériel vu qu’on parle ici des investissements en matière d’outils de travail. En effet, il s’agit des divers moyens mobilisés par les entreprises pour rendre la productivité plus efficace et pour augmenter la rentabilité. Par exemple, nous pouvons citer les appareils mécaniques, les infrastructures comme le bureau, les moyens de transport, etc. Ayant comme principal objectif l’augmentation du rendement, ce facteur contribue à l’essor de l’économie d’un pays.

La productivité globale des facteurs

Combinant les deux facteurs évoqués auparavant, cette dernière permet d’estimer la croissance économique en tenant compte des facteurs externes. Pour cela, elle met en avant le progrès technique qui est considéré comme une source d’efficacité dans la production. Justement, elle apporte les grandes innovations qui réduisent le recours au capital et au travail. Grâce à la mobilisation de ces différents facteurs de croissance, l’optimisation de la condition de vie d’un pays sera assurée.

Découvrez maintenant comment ces facteurs influencent l’économie dans notre dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *